081 63 34 90
contact@interface3namur.be

« Casser les codes », un documentaire inspirant

Interface3.NamurRessources Genre-et-TIC« Casser les codes », un documentaire inspirant

Déc

10

« Casser les codes », un documentaire inspirant

Le documentaire « Casser les codes » de Safia Kessas était à découvrir ce 8 décembre sur La Une, Interface3.Namur n’a pas laissé passer cette occasion ! Ce documentaire soulève beaucoup de problématiques intéressantes qui expliquent le manque de mixité dans les technologies.

Tout d’abord le fait que les femmes, plus spécifiquement les mères, ont une charge de travail domestique plus importante que les hommes. Elles ont des obligations familiales qui leur prennent un temps considérable. Elles en ont donc moins pour créer leur réseau et elles ratent des opportunités. On y explique bien le phénomène du plafond de verre, qui consiste à voir les postes supérieurs au notre sans pouvoir y accéder.

Une autre problématique qui est soulevée est le sexisme bienveillant. Le sexisme bienveillant, c’est le fait de considérer les femmes comme fragiles et ayant besoin d’aide. Donc, on fait les choses à leur place et on renforce par la même occasion le sentiment qu’elles ne savent pas faire elles-mêmes et qu’elles ne sont pas à leur place. Une développeuse témoigne du sexisme bienveillant qu’elle a subi durant sa formation. On y présente l’ASBL interface3 de Bruxelles qui pour répondre à cette problématique, propose des formations en non-mixité. Cela évite la compétition avec des hommes qui auraient déjà un bagage informatique, tout en laissant aux femmes l’espace et le temps nécessaire pour apprendre et s’épanouir dans la formation.

Le documentaire « Casser les codes » parle également des rôles modèles. Il en ressort qu’il y a un manque conséquent de rôles modèles auxquelles les femmes pourraient s’identifier et donc se projeter dans les métiers de l’informatique.

Ensuite, on y parle d’éducation. Les filles ne sont pas socialisées à s’intéresser aux robots et à la technologie. Si on propose des choses genrées aux enfants, le genre va déjà se déployer. Le robot se présente de manière masculine. Même si on féminise le robot, le robot en lui-même reste un élément neutre et le neutre est aussi le signe du masculin. Bien que les filles, en général, choisissent des métiers du lien tel que la communication ou le soin, les métiers de la tech sont des métiers du lien aussi. Pour développer une solution informatique, l’informaticien doit s’intéresser à ce que le client veut, il faut donc être capable de bien communiquer pour comprendre ses attentes et pouvoir y répondre. Cependant, les stéréotypes sur ces métiers ne présentent pas cette facette et n’attirent donc pas les filles vers ces secteurs liés à l’informatique.

Ce documentaire conclut en précisant l’importance d’avoir de la mixité dans les équipes de développement pour que les technologies soient faites pour tout le monde. L’importance de diversifier les équipes et de permettre à chacun d’avoir une place dans la technologie et lutter contre les discriminations à l’embauche. Ensuite, il faut être attentif à mettre en place des climats d’entreprise safe pour permettre à tous et toutes de se sentir légitimes malgré les stéréotypes.

Si vous n’avez pas eu l’occasion de le regarder à la télévision et que vous souhaitez le voir, le documentaire « Casser les code » est disponible sur Auvio.

Chez interface3.Namur, nous prenons très au sérieux tous ces points et y nous travaillons tous les jours pour permettre à tous et à toutes d’avoir sa place dans le monde de la technologie. Par exemple, au sujet des rôles modèles, nous avons réalisé une série de témoignages de femmes travaillant dans l’informatique, celle-ci sera disponible dans les jours qui viennent…

X