081 63 34 90
contact@interface3namur.be

« Le talent n’a pas de Sexe », vidéos témoignages par le SPF économie

Interface3.NamurRessources Genre-et-TIC« Le talent n’a pas de Sexe », vidéos témoignages par le SPF économie

Déc

7

« Le talent n’a pas de Sexe », vidéos témoignages par le SPF économie

Dans le cadre du plan interfédéral et intersectoriel « Women in Digital », le SPF économie vient de publier, sur sa chaîne YouTube, cinq vidéos témoignages de femmes étant actives dans le numérique que ce soit en tant que professionnelles directement liées à l’informatique, que des professionnelles créant et étant innovantes à partir du numérique.

Au travers des profils de Marie Du Chastel, Muriel Bernard, Rima Farhat, Ayla Cremmery et Lieselot Declercq, le SPF économie veut nous montrer que « le talent n’a pas de sexe » ; cette phrase étant le titre de ces cinq capsules.

Pour rappel, lors du baromètre 2020 de la société de l’information, il était encore démontré que les femmes subissaient plus que les hommes la fracture numérique en Belgique.

Cette fracture numérique peut avoir différentes origines dont nous avons déjà parlé dans de nos précédents articles, mais elle est aussi en partie à la source d’une défection des femmes dans les secteurs des TIC et des STEM en général.

Les vidéos du SPF permettent donc de mettre sous les projecteurs des femmes qui sont passées au-dessus des stéréotypes classiques et qu’elles puissent servir de rôles modèles féminins afin d’inspirer des jeunes filles et femmes à choisir ces filières d’études et à faire carrière dans le numérique au sens large.

Rappelons également le lancement de la plateforme DigiSkills Belgium par la Coalition Digital Skills & Jobs, menée par la Digital Champion Saskia Van Uffelen. L’objectif plus général de cette plateforme est de rassembler toutes les initiatives existantes en matière de skills à destination de tou.te.s les citoyen.ne.s. La plateforme se veut être la « maison » belge des compétences numériques et abriter des actions concrètes d’améliorations des compétences.

Au travers de nos différentes actions, nous voulons, au sein d’Interface3.Namur, participer à cette amélioration du numérique, que les femmes ne soient plus uniquement utilisatrices mais également conceptrices de ce futur qui sera numérique. Nous voulons également lutter contre la  fracture numérique qui touche les femmes actives avec, par exemple, notre animation Safe Surfeuse que nous réalisons grâce à une bourse Microsoft.

X